« Promouvoir le choix et l’innovation sur Internet »

Ça vous dit quelquechose « promouvoir le choix et l’innovation sur Internet » ? C'est la mission que s'est donné la Mozilla Foundation. Et elle y arrivé d'une élégante manière :

D'une Mozilla Suite à tout faire (brouteur, mail, IRC, éditeur HTML), la Mozilla Foundation est passée à une logique produit avec Firefox : un brouteur simple, sexy, complet, léger, moderne, extensible, open source, respectueux des standards et multi-plateforme.

Idem pour le produit Thunderbird, mais dont le succès moindre s'explique en partie par la multitude de services en mode web (Caramail, LaPoste.net, Yahoo! Mail, Hotmail, GMail pour ne citer qu'eux). Ce qui n'enlève en rien les très grandes qualités de Thunderbird.

Pour accompagner cette montée en puissance de Firefox, aussi bien en terme technique et fonctionnel qu'en terme de user-base et de communauté de développeurs, la MoFo et sa communauté ont mis en place une marque Firefox(R), un site de promotion par et pour les utilisateurs, un site de vidéos amateures de promotion, un site de news, un site de documentation pour développeurs, un wiki et une planète (j'en oublie).

Il y a eu également la fameuse page de pub dans le NY Times auto-financée par les utilisateurs qui a tant fait couler d'encre, et puis la campagne de marketing viral vidéo funnyfox.org.

Dans d'autres sphères, depuis 2001, il y a 5 ans (une éternité en informatique), Internet Explorer 6.0 est apparu avec la sortie de Windows XP. Microsoft n'a pas fait évolué son navigateur IE 6.0 en dissolvant son équipe de développement, pour cause de victoire haut la main de la première guerre des navigateurs et éradication quasi-totale de la concurrence (Netscape), avec 95 à 98 % de parts de marché.

Puis Firefox est arrivé… a grignotté des « parts de marché »… et Microsoft a reconstitué une équipe de développement en 2005 ayant pour but de livrer un IE 7.0 en 20062007.

Mission accomplie, la Mozilla Foundation a rétabli « le choix et l’innovation sur Internet ». À suivre…

Nous – le monde entier – avons besoin d'un « Firefox de la messagerie instantanée ». Nous avons besoin de « promouvoir le choix et l’innovation » dans le domaine des messageries instantanées. Nous réussiront à « promouvoir le choix et l’innovation » par les respect des standards ouverts. Tout autre système de messagerie instantanée promeut la segmentation, l'isolation et la captivité sur Internet.

Certains diront que c'est trop tôt pour promouvoir Jabber, il sera temps quand on aura un produit complet et avec des killer-features.

La mission sera difficile car le contexte n'est pas le même : Firefox est arrivé dans le creux de la vague avec des innovations : le respect des standards, les onglets, les extensions, un look sexy, entre autre.

Jabber arrive, pas complètement mature, avec la voix à rattraper, dans une déferlente de services de VoIP et une segmentation extrême de la messagerie instantanée… et des innovations trop peu visibles ou trop peu évidentes, par exemple son interopérabilité avec les vieilles messageries instantanées proprio par le biais de transports (passerelles). Il nous faut donc développer des innovations et les promouvoir.

Pour y réussir, a-t-on besoin de la même infrastruture que Mozilla ? Nous avons déjà un wiki (et un autre), une planète (et une autre), un site de news, une forge. A-t-on besoin d'un SpreadJabber et d'un JabberFlicks ? La Mozilla Foundation peut-elle et/ou doit-elle prendre en charge le développement d'un client Jabber sous forme de « produit » qui devienne le « Firefox de la messagerie instantanée » ?