Le client Jabber que le LinuxFRien moyen utilise

À la question « Quel client Jabber/XMPP j’utilise tous les jours ? », 3.002 linuxFRiens se sont exprimés par un vote (électronique), donnant les résultats suivants :

Client Nb de votes Pourcentage
Pidgin (ex-Gaim) 1134 37.8%
Kopete 822 27.4%
Gajim 367 12.2%
Psi 264 08.8%
Google Talk 254 08.5%
bitlbee 76 02.5%
OpenWengo 45 01.5%
Gossip 29 01.0%
Spark 11 00.4%

Première remarque : l’utilisation des clients Jabber/XMPP est bien mieux répartie que l’utilisation des navigateurs web. Bon, OK, IE est profondément accroché à Windows qui lui est profondément accroché au poste de travail qui domine à 90 % de « Parts de Marché » docn un IE à 80 %… Mais alors quand est-ce que Microsoft va produire ou racheter un client Jabber pour et dans Windows Vista/Vienna/Seven ? Ou bien devrait-il rendre interopérable son système de messagerie instantané propriétaire fermé centralisé ?

Seconde remarque : il n’y a clairement toujours pas de « killer-app » Jabber/XMPP.

Pidgin est donc en tête avec un score se situant entre un tiers et la moitié les « Parts de Marché » ;-) Pour un client Jabber, on repassera, puisqu’il s’agit d’un client multiprocotole implémentant encore assez mal Jabber/XMPP. Il a toutefois pour avantages d’être multiplateforme (« bi-plateforme » ?) pour Linux et l’autre OS, et bien sûr il est libre. Sa bibliothèque libpurple est utilisée dans Adium, l’alter-ego de Pidgin – en mieux – sur Mac OS X.

Kopete arrive en second avec un très bon score puisqu’il atteint près du tiers des votants ! KDE est bien implanté chez les linuxiens, et Kopete en est le client de messagerie instantanée multiprotocole libre par défaut. Ce qui lui manque pour passer devant Pidgin, c’est son port sur l’autre OS. Là aussi, on a une implémentation Jabber/XMPP souffrant de quelques limitations gênantes. On doit dire de Kopete qu’il est bien réussi et bien implanté dans KDE.

Gajim et Psi, deux clients libres pur Jabber/XMPP, ne trouvent que 12 % et 8 % d’utilisateurs respectivement, soit 21 % cumulés, donc beaucoup moins bien que Kopete et/ou Pidgin. Pourtant ces cliens multiplateforme (Gajim et Psi sur Linux et l’autre OS, et Psi sur Mac OS X, le port de Gajim étant en cours) sont légers, efficaces et implémentent très bien Jabber/XMPP. Psi est écrit en C++ avec Qt, et Gajim est écrit en Python avec Gtk, ainsi les afficionados/fanboys/supporters de KDE/Qt autant que Gnome/Gtk y trouveront donc leur compte. Les agnostiques y trouveront de toute façon leur compte. Gajim et Psi, deux clients Jabber libres ont un bel avenir.

Sur les quatre premiers clients (tous libres), on a donc deux multiprotocoles qui cumulent 65 % (soit deux tiers) et deux clients Jabber/XMPP qui cumulent à peine 21 % (soit un cinquième). D’après les statistiques des clients Jabber/XMPP sur le serveur Jabber de l’APINC réalisées par Lucas en mars, Psi et Gajim cumulés arrivent en tête avec 34 % suivis de très près Pidgin et Kopete cumulés à 33 %.

Troisième remarque : Les utilisateurs de Pidgin et Kopete (plus généralement des clients multiprotocoles) confondent-ils les messageries instantanées proprios cloisonnées avec le standard ouvert Jabber/XMPP ? Dans l’affirmative, on a encore énormément de boulot de vulgarisation et de promotion de Jabber/XMPP et des standards ouverts à faire, y compris au sein d’une population sensée être plus informée au niveau informatique que le grand public. Alors imaginez le grand public. Mais bon, comme dit plus haut, on n’a pas encore de killer-app.

Google Talk est un client Jabber/XMPP proprio, mono-service (on ne peut se connecter qu’au service de Google avec ce client), monoplateforme pour l’autre OS et n’implémente pas les chatrooms MUC. Il a pour avantage d’être simple et léger, de bénéficier du « cool-effect » de Google et d’implémenter la voix par Jingle. Le service de Google est accessible également par GMail et aussi le gadget GTalk, ou encore n’importe quel client Jabber/XMPP, libre de préférence. Peu de choses à dire sur ce score. Sa population est sans aucun doute beaucoup plus orientée grand public que les quatre clients précédents, donc évolutions de statistiques à observer de près.

Quatrième remarque : on a donc là nos (cinq) acteurs majeurs puisqu’ils représentent près de 95 % du « marché ».

Note : on ne parle pas ici des clients Jabber que sont Coccinella, SamePlace, OneTeam, Pandion, Bombus, JWChat, Gizmo, Mabber, Meebo, Jeti, Tkabber, Me.dium, JabberEl, Inkscape, Abiword, etc. car il n’y a que neuf choix dans le QCM de LinuxFR.

bitlbee est un serveur IRC libre… gni ? Il permet de tchatcher avec des contacts Jabber ) partir d’un client IRC comme dans un channel IRC. Donc ce sont les IRCiens qui l’utilisent. On en trouve effectivement des traces sur LinuxFR.

OpenWengo est avant tout un softphone SIP. Je ne suis pas sûr que les votants utilisent vraiment sa fonction Jabber. Mais il est libre et multiplateforme, il utilise lui aussi la bibliothèque libpurple du projet Pidgin et il souffre de problème d’intégration et de stabilité.

Gossip est super simple (simpliste ?) client Jabber/XMPP libre et très bien intégré dans Gnome. Il n’est effectivement pas sur le devant de la scène.

Spark est libre, multiplateforme, et écrit en Java. C’est peut-être son aspect mono-compte qui le fait souffrir. Là en revanche, ces chiffres sont très faibles compte-tenu de l’effort d’ergonomie produit par les développeurs.

Voilà pour ma petite analyse, je vous invite bien entendu à lire les commentaires., pas toujours euh… comment dire… enfin c’est Tro^WLinuxFR quoi…

Si vous avez des analyses à partager ou des corrections à apporter, allez hop, commentez.