Les dessous XMPP de ChessPark

Jack Moffitt est membre du conseil technique et de la board of directors de la XSF. Il a créé ChessPark le site de jeu d’échecs en ligne. Une série d’articles décrivent le fonctionnement de celui-ci sur son blog « Chesspark Design Details » :

Il y décrit les fondations XMPP de ChessPark par un vrai retour d’expérience, en commerçant par le choix de XMPP pour son réseau social sous-jacent, le protocole de communication avec ses implémentations et bien évidemment l’instantanéité des échanges (la messagerie instantanée étant un bonus secondaire), puis il explique les mécanismes de présence et de gestion de session mis en œuvre et enfin il entre plus dans le jeu avec les aspects arbitrage et les spectateurs.

Attention, la lecture n’est pas si triviale, il faut connaître a minima le fonctionnement des MUC. Jack va écrire encore un ou deux articles sur le sujet, à suivre de près donc.

Ceci est la preuve par l’exemple et le vécu  que XMPP ne sert pas qu’à la messagerie instantanée. Un serveur XMPP est un vrai serveur d’applications, offrant tout un ensemble cohérent de fonctionnalités très utiles pour bâtir des applications dans bien des cas concrets (certaines de ces applications peuvent effectivement être des jeux).

À ce propos, je vous conseille la lecture de ces articles, c’est très instructif :