Cinq ans trop tard…

Avant, on avait XMPP contre MSN, Yahoo, ICQ et AIM.

Ils sont tous morts. Tués par Facebook.

Maintenant, on a XMPP contre Skype.

Google Chrome a fait un mouvement :

Google Chrome Team has just started working on a multiplatform chat client Chrome Packaged App named « Champ ». It may not be used eventually but I do think it’s a pretty cool path to follow.

It currently only supports IRC but XMPP is definitely coming!

Source: https://gerrit.chromium.org/gerrit/41957

Très bien pour la promotion des standards ouverts et des protocole temps-réels et décentralisés multi-domaines, mais…

Cela arrive juste cinq ans trop tard…

Xabber to be open sourced?

So, Xabber made the buzz:

Contratulations guys! Not only for the proposition, but also for this nice application!

I would say: if Xabber really wanted to opensource their Android XMPP client, then they wouldn’t wait for followers on Twitter… since the opensource crowd may not all be on Twitter (rather outside, maybe StatusNet network for example).

What do you think?

Les dessous XMPP de ChessPark

Jack Moffitt est membre du conseil technique et de la board of directors de la XSF. Il a créé ChessPark le site de jeu d’échecs en ligne. Une série d’articles décrivent le fonctionnement de celui-ci sur son blog « Chesspark Design Details » :

Il y décrit les fondations XMPP de ChessPark par un vrai retour d’expérience, en commerçant par le choix de XMPP pour son réseau social sous-jacent, le protocole de communication avec ses implémentations et bien évidemment l’instantanéité des échanges (la messagerie instantanée étant un bonus secondaire), puis il explique les mécanismes de présence et de gestion de session mis en œuvre et enfin il entre plus dans le jeu avec les aspects arbitrage et les spectateurs.

Attention, la lecture n’est pas si triviale, il faut connaître a minima le fonctionnement des MUC. Jack va écrire encore un ou deux articles sur le sujet, à suivre de près donc.

Ceci est la preuve par l’exemple et le vécu  que XMPP ne sert pas qu’à la messagerie instantanée. Un serveur XMPP est un vrai serveur d’applications, offrant tout un ensemble cohérent de fonctionnalités très utiles pour bâtir des applications dans bien des cas concrets (certaines de ces applications peuvent effectivement être des jeux).

À ce propos, je vous conseille la lecture de ces articles, c’est très instructif :

Conférence Jabber/XMPP à Orléans

Ludovic Gilbon présentera Jabber/XMPP à l’occasion de l’install party organisée par Cenabumix, le LUG orléanais, avec la collaboration de l’IUT d’informatique d’Orléans, ce samedi 8 novembre. (LinuxFR en parle également, mais oublie de mentionner cette conférence Jabber).

Ludovic introduira XMPP/Jabber, puis présentera ses fonctionnalités et avantages, et fera le tour du milieu professionnel et du contexte mondial. Cette conférence se terminera par un petit tutorial rapide pour débuter avec XMPP/Jabber.

XMPP dans Mozilla Thunderbird

David Ascher (blog) est le boss de Mozilla Messaging, la filiale de la Mozilla Foundation dédiée au MUA Thunderbird. Il a donné une interview à Clubic et à How Software is Built avec Dan Mosedale (en anglais), à l’approche de la nouvelle version 3 de Thunderbird, actuellement encore au stade alpha :

Ce qui est intéressant, c’est que l’entité Mozilla Messaging est ouverte à l’intégration de XMPP/Jabber dans le logiciel de messagerie.

Voici quelques extraits, sur Clubic d’abord, en français :

Clubic : Beaucoup d’utilisateurs se demandent si le groupe de Mozilla Messaging pourrait un jour dévoiler un client de messagerie instantanée basé sur Jabber. Que leur répondez-vous ?

David Ascher : Et oui, on peut effectivement envisager cela! Cependant, nous ne souhaitons pas lancer une telle application simplement parce qu’il n’y en a pas chez Mozilla. Au final, c’est une question de priorité. Aujourd’hui, il existe déjà plusieurs options, mais ce qui nous intéresse c’est de savoir qu’elles sont les possibilités en relation avec Thunderbird. Nous pouvons par exemple imaginer que l’archive des conversations soit indexé par le moteur de recherche ou que l’utilisateur puisse savoir si tel ou tel contact est actuellement en ligne. Cela nécessite une intégration soit bien conçue à la base. En revanche je pense que nous ne proposerions qu’une interface graphique, mais pas de serveurs XMPP, il en existe déjà beaucoup.

Et puis sur How Software is Built, en anglais :

Many people see the integration of calendaring as a core capability, and without it, you lose a lot of the utility that people now expect from messaging clients. There are other bits that may be more optional, such as integration of instant messaging.
[…]
So for some people, integration with Exchange is a huge, huge issue. For others, it’s integration with the Linux search engine or Instant Messenger. There are all kinds of different perspectives.
[…]
Dan Mosedale : Instant messaging is definitely one of the most important pieces, and there are a couple of different parts to that. The first factor is that the younger generation seems to use open instant messaging quite a bit, and often to the exclusion of email.

I also saw an interesting quote from a recent study that suggests using instant messaging actually drops the number of interruptions that people have at work. They tend to just have instant messages around very specific things, as opposed to walking over to someone’s office and breaking into what they’re doing.

Mitchell Baker (blog), présidente de Mozilla Foundation et Mozilla Corporation, avait clairement dit que XMPP n’était pas dans la roadmap de Mozilla, Mozilla Messaging semble sans doute logiquement un peu plus ouverte.

En effet, la messagerie e-mail et la messagerie instantanée Jabber sont naturellement proches, les différences fondamentale se situant dans l’aspect interaction en temps-réel et la présence.

Le très connu couple GMail/GTalk, ainsi que l’extension SamePlace et la plateforme Zimbra sont de bons exemples d’intégration.

David Ammouial, aka davux (blog), avait ouvert une demande d’évolution sur le Bugzilla de Mozilla.org, il est peut-être encore temps d’aller voter.

Mise à jour : je parlais du sujet en juin 2007, dans un billet intitulé « Jabber et courriel : même combat ».

Une vision mondiale du « marché » des IMP

Une mise à jour de cet article a été fait vers les deux tiers, le passage est en italique.

Il est toujours bon de refaire le tour du monde des systèmes de messagerie instantanée et de présence, de replacer le contexte et rappeler certains faits, de critiquer l’état de l’art et de proposer des solutions.

Dans le titre, je mets volontairement « marché » entre guillements, car à proprement parler le marché est devenu un bien commun, à l’image du web et de l’e-mail, quoique encore très largement propriétaire. Il ne tient qu’à chaque individu de passer à un système standard ouvert, afin que tous puissent en bénéficier très largement.

Pour faire ce tour du monde, je vais me baser sur le billet de Jeff LaPorte, co-fondateur et architecte de EQO Communications, intitulé : « Global Instant Messaging Market Share – Open Data » accesibles à cetet adresse : http://billionsconnected.com/blog/2008/08/global-im-market-share-im-usage/

J’ignore encore comment il a obtenu tous ces chiffres, mais c’est à partir de EQO, leur système propriétaire de VoIP et d’IMP mobile multiprotocole.

Quoiqu’il en soit, ces chiffres sont accessibles en tant que tableau Google Document « IM Network Statistics ». Le PDF contenant les graphiques et un planisphère est également disponible au téléchargement. Le tout est placé sous licence libre Creative Commons Attribution-ShareAlike, en français « Paternité-Partage des Conditions Initiales à l’Identique » (rappelons au passage que seules deux des licences Creative commons sont libre la « by » et la « by-sa »).

Preview
Preview

Il y a quasiment deux ans de cela, je m’étais livré au même exercice (« On compte les points », le 2006-11-26), avec l’outil Google Trends, et vous verrez que nous arrivons aux mêmes constatations. Une toute petite chose a changé, et je ne résiste pas à l’idée de vous le révéler, et ne ferai pas durer le suspens plus longtemps: XMPP a progressé. On verra dans quelle mesure.

Le billet de Jeff LaPorte rapporte quelques chiffres et leurs graphiques, mais pas d’analyse. Je me livre donc à cet exercice.

Tout d’abord, il faut savoir que seuls les systèmes de messageries instantanées et de présence suivants ont été pris en compte : MSN, AIM, ICQ, Yahoo, Jabber, Gtalk et QQ. Les chiffres de Jeff ignorent – et c’est très dommage – les systèmes suivants : Gadu-Gadu, NateOn, MySpaceIM, Facebook, Skype et Mail.ru, et j’arrête ici la liste (sachant que les systèmes messageries instantanées propriétaires et incompatibles sont légion).

Il est évident également que GTalk et Jabber devraient être fusionnés en un seul protocole : XMPP. Mais cette simple addition ne tiendra certainement pas compte de tous les services Jabber, dont les plus connus sont : Gizmo5, LiveJournal, Wengo, ChessPark, et pour nous gargariser, citons jabber.fr (merci l’APINC !) ainsi que toutes les communautés Jabber locales à but non-lucratif.

Ensuite, au niveau géographique, une partie de l’Amérique du sud est passée sous silence, de même pour l’Afrique et le Moyen Orient, sans doute car ces zones sont encore peu connectées à internet. En revanche ce qui est plus gênant, c’est toute l’Europe Centrale et l’Europe de l’Est. Il s’agit en effet d’une zone géographique située entre la communauté européenne et la Russie, donc déjà équipée et appelée à se développer plus vite – sans hypocrisie aucune – que les pays précédemment cités (souvent hypocritement appelés « pays en voie de développement »). De même toute une partie de l’Asie du sud-est est ignorée.

En regardant la carte, on croit voir du bleu donc du MSN un peu partout, donc on serait tenté de dire que MSN est devant, ce qui est loin d’être la réalité. Regardons de plus près.

Comme je le disait, l’Europe Centrale et l’Europe de l’est ne sont pas colorés, or c’est ICQ qui est en tête dans ces pays. Donc on rajoute du jaune.

De même, Yahoo domine l’Asie du sud-est, sachant que l’Indonésie regroupe 230 millions d’habitants (le chiffre pour les USA, c’est 300 Millions, mais pas le même taux d’équipement). Donc on rajoute du rouge.

D’autre part, le rouge de l’Inde et le bleu clair de Chine représentent 1,3 + 1,3 milliards d’être humains, donc un tiers de la population mondiale, même si le taux de connection est plus bas qu’en occident (encore aujourd’hui, mais pour combien de temps ?).

En prenant en compte plus de pays, on rééquilibre donc la carte en comblant les trous, mais pas avec du bleu de MSN.

On serait donc tenté de dire le vert d’AIM aux États-Unis, les petites tâches bleues de MSN un peu partout, le rouge de Yahoo en Asie du sud-est, le bleu clair de QQ en Chine et le jaune d’ICQ en Eurasie sont très largement équivalents, si je puis m’exprimer ainsi.

Voilà qui est fait pour le planisphère, passons maintenant aux graphiques.

On remarque le même schéma dans chaque pays : un seul système d’IMP domine et écrase le marché, est placé en situation de quasi-monopole, seulement grâce (ou à cause de) à l’effet réseau. Le second et le troisième n’ont que quelques miettes… Tandis que les autres son quasi-inexistants…

Or, ces systèmes sont incompatibles, on voit donc très bien se dessiner des frontières d’incompatiblité, au milieu desquelles se retrouvent des millions d’utilisateurs cloisonnés et disjoints.

Un élément vient toutefois perturber ce schéma : GTalk. Le système d’IMP de Google est présent quasiment partout et de manière significative. GTalk, qui additionné aux chiffres de « Jabber », donne une moyenne à 15 % dans tous les pays.

Il est donc évident que pour communiquer avec le monde entier, il vaut mieux ouvert Jabber/GTalk, qu’un système fermé local et incompatible, sous peine de rester isolé dans sa zone géographique.

AIM est le numéro 1 aux USA (devant MSN). Peut-être une surprise pour vous ? Il faut dire que AOL est très implanté aux USA, peut-être un peu comme un France Télécom euh… Orange en France. Il est nécessaire de dire aussi que tous les utilisateurs d’Apple Mac OS X du monde entier (ou presque) sont sous iChat… qui propose par défaut un compte AIM (.Mac/MobileMe).

Rappelons aussi que AIM est compatible ICQ, le premier système d’IMP au monde en date, qu’il est très implanté en Eurasie, et que ces deux systèmes sont compatibles, bénéficiant donc mutuellement de l’effet réseau.

Décidément, MSN n’est vraiment pas si omniprésent que nombre d’européens de l’ouest semblent le croire (fermement). Se méfier des apparences. Ce n’est pas parceque l’on ne voit que ça autour de nous, que c’est le cas partout pareil. À méditer.

Note : MSN et Yahoo ont été rendus plus ou moins compatibles, mais les utilisateurs restent toujours segmentés, ils ne bénéficient pas mutuellement de leurs effets réseau respectifs comme AIM et ICQ.

D’autre part XMPP/Jabber, c’est la techno de base de Google Talk et GMail chat, et également de jabber.org et de jabber.fr/im.apinc.org évidemment. C’est aussi la base de nombreux services tels que   Gizmo, Wengo, LiveJournal, ChessPark mais c’est aussi utilisé par Twitter, Jaiku, Pownce, Laconica/Identica, Facebook (interface uniquement), etc. Ajoutez à celà, les millions d’utilisateurs en entreprises… Donc les chiffres de Jabber/XMPP sont sans aucun doute bien élevés que « Jabber » et GTalk réunis dans le tableau de Jeff.

Mise à jour importante : Mickaël Rémond l’observe sur IMTrends, et c’est bien vu, XMPP est proche des leaders en Afrique du Sud, en Suisse et au Japon. D’autre part, XMPP est numéro 2 en Argentine, au Brésil, en France, en Inde, aux Pays-Bas et en Suède. On peut créditer bien évidemment ces très jolis scores à GTalk. Rappelons que GTalk est apparu en août 2005 et son intégration à GMail date de février 2006, alors que de leur côté, ICQ, AIM, QQ, Yahoo et MSN sont respectivement apparus en 1996, 1997 et 1998. Donc en deux ans et demi ou trois ans, GTalk/XMPP a bénéficié d’un succès foudroyant !

Sinon, juste un détail : parmis les systèmes d’IMP dont on parle ici, XMPP est la seule techno de présence et de messagerie instantanée qui soit un standard ouvert, normalisé et standardisé par l’IETF, tout les autres procotoles fondateurs d’internet comme HTTP, SMTP/POP/IMAP, TCP/IP, etc. De ce fait, XMPP a été pensé avec l’intéropérabilité au coeur de ses préoccupations.

Pour vous prouver plus visuellement l’état de l’art des systèmes d’IMP, voici les matrices de compatibilité des IMP : http://spreadsheets.google.com/pub?key=puwV6Urjotkj3vVsIUPQlLg (licence libre CC b-sa).

Matric de compatibilité des IMP propriétaires
Matric de compatibilité des IMP propriétaires

Plein de rouge partout ! Ça n’est pas bien brillant. Ça fait mal aux yeux.

En revanche, la matrice des services basés sur XMPP :

Matrice de compatibilité des services XMPP
Matrice de compatibilité des services XMPP

Tout vert ! Tous ces services sont deux à deux interopérables, compatibles. Chaque utilisateur d’un service peut dialoguer avec n’importe quel utilisateur de n’importe quel autre service.

Oui. C’est très clair. XMPP est interopérable. Les systèmes propriétaires sont conçus pour segmenter, à l’inverse du principe de compatiblité.

D’autre part, un graphique basé sur Google Trends, représentant la progression de XMPP :

XMPP
Google Trends : XMPP

XMPP est la seule solution évidente dont le monde entier a besoin, c’est dans l’intérêt général.

Voici donc une petite synthèse de ce billet, les faits à retenir :

  • À cause des systèmes propriétaires, on a un « marché »
    • hyper-segmenté,
    • localisé et isolé,
    • cloisonné
  • ICQ/AIM, Yahoo, QQ, MSN sont sensiblement à part égales au niveau mondial
  • Corrolaire : non, MSN ne domine pas !
  • Jabber/XMPP est à 15 % en moyenne dans tous les pays
  • Jabber/XMPP est en progression rapide
  • Les services Jabber/XMPP sont interopérables
  • Jabber/XMPP vous permet de vous connecter à de nombreux systèmes propriétaires

Donc utilisez Jabber/XMPP. Maintenant. C’est dans votre intérêt, et pour l’avenir de l’internet.

Pour en savoir plus : http://jabberfr.org