Nouveauté : Apt Store, véritable avancée

Oh mon dieu ! Ils ont fait un « Store », je viens de le découvrr, il déchire tous les App Store, Android Market, Ovi Store, App World, ou encore truc MarketPlace…

Intégration

Cet outil génial est intégré dans ma distro Linux, en un clic de souris, ou une ligne de commande, pas de navigateur à lancer, ni de page super lourde de tout plein de graphismes à télécharger. C’est tout de suite beaucoup plus simple et bien intégré.

Applications libres

Il y a d’ores et déjà, des milliers d’applications, dont la très grande majorité est libre et surtout, surtout, la licence est indiquée. En fait les logiciels proprios sont une très large minorité, devrais-je dire une exception. Exit les freeware et shareware, qui n’osent qu’à demi-mot s’assumer proprios. Tout est clair.

Pas de censure

L’acceptation des applications dans ces boutiques (« Store »), ou plutôt dépôts (repository), n’est pas soumise à la censure, ni à un délai dû à la surcharge des censeurs. De plus, il n’y a pas d’entité unique et fermée pour valider les applis.

Validation solide

Au lieu de ça, il existe un long processus ouvert de revue communautaire, de tests et corrections en tous genres. Une application présente dans cet Apt Store est donc bel et bien éprouvée par de vrais déploiement dans le vrai monde de la vie réelle, et pas ultra-bugguée comme c’est le cas des « Store ». Face à la censure et le repliement, on a l’ouverture et la revue collaborative.

Tests

Il existe également des dépôts de tests si je veux m’engager dans cette voie et aider la communauté. Ainsi, si un logiciel me plait particulièrement et que je veux suivre son développement et aider à le débugguer, je peux le faire grâce à ces dépôts. Il est donc possibl de s’impliquer en avance de phase sur son logiciel favori.

Maintenance

Je peux même devenir mainteneur de certains paquets. Là, j’ai besoin de compétences spécifiques, car il est nécessaire de maîtriser la compilation par exemple, ou le système… Mais c’est possible, et il y a beaucoup d’entraide et de documentations pour démarrer vite et bien. Il en résulte que les applications sont maintenues et suivies, les corrections concernant les bugs et de trous de sécurité étant publiées avec un très grand sérieux et une très grande rigueur.

Contributions

La plupart des mainteneurs de paquet contribuent en retour aux projets « upstream ». Comme ils ont affaire à ces utilisateurs, ces derniers remontent des bugs, sur lesquels les mainteneurs peuvent travailler en collaboration avec les équipes de développement. Tout le monde y gagne sur toute la ligne.

Autre fonctionnalités

Je peux faire des recherches multi-critère, résoudre des dépendances, télécharger les sources, aire des retours statistiques sur l’utilisation de mes logiciels, etc.

Je pourrais développer énormément ce paragraphe tellement c’est riche.

Quoiqu’il en soit, la qualité globale, le suivi, l’intégration, la liste des fonctionnalités sont sans commune mesure avec les Store.

Essayez Linux et l’Apt Store, vous ne pourrez plus revenir en arrière tellement c’est bon…

C’est une blague hein, apt-get et urpmi existent depuis longtemps ! Ce sont ces « Store » qui sont une vaste blague, une fumisterie à grande échelle. Bon, ces store auront eu pour intérêt de montrer qu’un téléphone est désormais un vrai ordinateur, sur lequel on peut installer des logiciels à loisir.

Publicités

Jingle décollerait ?

On dirait bien que certains événements s’enchaînent ces temps-ci. Mais ne nous emballons pas, ne serait-ce que la loi des séries, ou un vrai mouvement de fonds ?

Passons en revue ces événements :

Comme Pidgin se repose sur la bibliothèque libpurple, réutilisée entre autre par Adium, le client libre et multi-protocole pour Mac OS X, va-t-on voir arriver Jingle voix et vidéo dans Adium les prochains mois ?

Je sais qu’il existe quelques branches Jingle dans certains projets XMPP/Jabber, va-t-on les voir sortir de l’oeuf dans les prochaines mois ?

Quoiqu’il en soit, il faudra s’impliquer dans les tests.

Ensuite, que va-t-il se passer ? Vous avez de la visibilité ?

Je teste le thème WordPress « P2 » : il …

Je teste le thème WordPress « P2 » : il est effectivement plus proche de ce que je recherche.

Il met en avant les commentaires, qui sont souvent riches de bonnes reflexions et remaques, c’est une des raisons du blogging : interagir.

Ensuite, il ressemble plus à du micro-blogging, car on s’oriente de plus en plus vers un internet temps-réel (real-time web).

Voilà, je suis preneur de vos remarques comme d’habitude.

Juick.com : réseau social temps-réel XMPP

Juick.com (http://juick.com/) est un réseau social temps-réel. Il possède son avec une interface web bien entendu, mais surtout il est quasiment complètement basé sur XMPP.

Les identifiants sont basés sur votre adresse Jabber (Jabber ID ou JID), à partir de votre client Jabber, vous pouvez envoyer des microblog-posts et commenter en temps-réel. Jusque là, tout comme Laconi.ca (et son installation la plus populaire Identi.ca).

Il fonctionne comme de nombreux services Jabber, avec un bot : un conversation avec celui-ci permet de lui envoyer des commandes.

Mais là où ça va plus loin, le service récupère tout un ensemble de données issues de votre compte XMPP :

  • Avatar
  • vCard ou carte de viste
  • User Tune, la musique que vous écoutez
  • User Location, votre géolocalisation
  • User Mood, votre {mauvaise|bonne|} humeur
  • Vous pouvez encore envoyer des photos par transfert de fichiers (mais attention, seulement IBB, que l’on va nommer l’ancienne méthode) update : on me souffle dans l’oreillette que ça fonctionne aussi sur SOCKS5 – UPDATE de l’update : euh, vi, ça marche

Autres fonctionnalités à ne pas louper :

  • tout ou presque se manœuvre à partir de votre client Jabber
  • white list et black list
  • login par Jabber/XMPP : tapez LOGIN, il vous envoie un lien et vous voilà authentifié sur le web
  • tags
  • mise en forme par notation wiki : ** pour gras, // pour italique, __ pour souligné
  • message persos
  • absence
  • pas de limite artificielle et inutile à 140 caractères

C’est Anton Ugnich, un ukrainien, qui a tout développé, en Perl et C++.

Voilà enfin le réseau social basé sur Jabber qu’on attendait tous, il s’appelle Juick.

Je n’aurais qu’un jugement sévère à son égard, l’interface web est un peu trop dépouillée à mon goût, ce qui le fait ressembler à du micrblogging…

Mais en réalité, Juick est bien plus que cela. Allez faire un tour dans les Setting et dans l’aide (que vous prendrez le soin de faire traduire par un gentil bot).

Rejoignez moi sur Juick : http://juick.com/Nyco/